Vœu pour la mise en place de l’encadrement des loyers du parc locatif privé

Conseil Municipal du 15 octobre 2014 – Vœu présenté par le Parti de Gauche

La ville de Champigny, à l’instar de nombreuses villes connaît une forte inflation des prix des loyers qui loin du fruit d’une quelconque imagination est une réalité à laquelle nous devons faire face au quotidien.

Cette situation ne vient pas d’un manque de volonté de notre part pour permettre la construction de nombreux logements, particulièrement dans cette période si difficile.

logement

Crédit photo : Phototèque du Parti de Gauche

Il est possible de débloquer vraiment la construction de logements dans notre pays, par une action résolue de l’Etat ! Une action résolue, tant sur le plan quantitatif que sur le plan qualitatif. Cela suppose de redonner des moyens aux collectivités territoriales et aux bailleurs sociaux, notamment par la création d’une « contribution logement » assise sur les revenus financiers. Cela suppose également de contraindre les villes « hors la loi » à se mettre en conformité avec la loi SRU.

Notre ville a aujourd’hui 38% de logements publics, et pourtant, loin de diminuer, nous avons toujours plus de demandeurs.

Cette inflation du nombre de demandes est, vous le savez, liée à une autre inflation. Une inflation qui ne connait que peu de contrôles et qui aiguise les appétits de nombreux spéculateurs qui profitent du fait qu’à Champigny comme dans le reste du périmètre de Paris-Métropole, la demande dépasse largement l’offre et permet que les prix du parc locatif privé, explosent. C’est là tout le sens de cette mesure votée par une majorité de députés rassemblant l’ensemble de la gauche parlementaire.

C’est pourquoi le conseil municipal déclare que Champigny  se porte volontaire pour la mise en place de l’encadrement des loyers du parc locatif privé, prévu par la loi d’Accès au Logement et Urbanisme Rénové publié au Journal officiel en mars de cette année et dont nous attendons désormais les décrets d’applications.

Restreindre cette mesure à la seule ville de Paris, pour l’Ile de France est la garantie de la rendre inopérante quand la crise du logement bat son plein et qu’elle est plus que jamais nécessaire !

Si nous ne pouvons la mettre en place, nous deviendrons alors, avec l’ensemble des communes de première et seconde couronne les victimes principales de la spéculation immobilière.

Ainsi, loin de toute posture politicienne le conseil municipal demande d’inclure la ville de Champigny sur Marne et l’ensemble des 212 communes de Paris-Métropole dans cette mesure porteuse d’améliorations concrètes pour la vie d’un grand nombre de nos concitoyens, c’est le prix d’une cohérence des politiques publiques du logement à l’échelle de notre région. Cette cohérence, j’en suis sur, fera ses preuves comme elle les a faites à New-York, en Allemagne, en Suisse, en Suède ou aux Pays-Bas.  

Jeannick Le Lagadec, présidente du groupe Parti de Gauche

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s