L’étendard de l’humanisme universel

Tribune du Groupe des élu-es du Parti de Gauche  dans le journal municipal de février 2015

Republique

J’aurais dû vous parler du Grand Paris qui se met en place dans la douleur et des incertitudes qui demeurent quant à la future structure territoriale dans laquelle risque de se dissoudre Champigny. Ce n’est pas un enjeu second et nous aurons l’occasion d’y revenir.

Mais voilà, au moment où j’écris ces lignes, soit très en amont de leur publication du fait des contraintes de rédaction, la conjugaison de deux éléments d’actualité m’interpelle.

Sans surprise mais avec effroi, je viens de découvrir la tribune du Front national dans Champigny notre ville de janvier. La conseillère municipale FN y appelle au « réveil » et évoque la destruction de « nos racines culturelles » non sans estimer que « la France est de culture chrétienne » après avoir au préalable stigmatisé les musulmans.

Le FN s’affirme là plus que jamais comme le parti de la division entre les français et organise le tri entre nos concitoyen-ne-s en fonction de leur religion. Là où la révolution de 1789 éclairée par les Lumières et la laïcité ont permis de séparer le pouvoir spirituel du pouvoir temporel, le FN nous ramène aux temps de l’ancien régime où la religion gouvernait les affaires publiques.

Pire. Le tri de Mme Récher se fait aussi à partir des « racines » et donc de la potentialité pour nos compatriotes à être « réellement » français : la nationalité sauce FN s’acquiert par le sang ou par le baptême. Un musulman ne peut dès lors plus être français. Un athée non plus de fait.

Or, je viens d’apprendre les assassinats politiques qui ont frappé le journal Charlie-Hebdo puis le supermarché de Saint-Mandé. A Charlie, des lâches ont attaqué des voix de la démocratie et des représentants de la force républicaine. Ils ont voulu étouffer la liberté en faisant taire ceux qui ont osé en user. Porte de Vincennes, ils ont tué des français pour leur conviction religieuse supposée.

Dans ce contexte, et alors que l’opposition municipale avait déjà propagé il y a quelques semaines de sordides insinuations lors de « l’affaire du djihadiste campinois », le Parti de Gauche réaffirme que la haine, le rejet de l’autre et la division sont des venins qu’il n’aura de cesse de combattre à Champigny comme ailleurs.

Face à tous les obscurantismes et fascismes, les représentants de la République, élu-e-s et citoyen-ne-s, ont plus que jamais la responsabilité de se défier des amalgames et récupérations pour dresser fièrement le drapeau de la laïcité et de l’humanisme universel.

François Cocq, Maire-adjoint.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s