Revue de presse : Francois Cocq « le PS ne peut plus agréger par lui-même »

Article de Première Heure du 3 avril 2015.

première heure 5.04.15

François Cocq (PG) : « le PS ne peut plus agréger par lui-même »

Après le second tour des élections départementales, plus que jamais, dans le Val-de-Marne, l’union est un combat à gauche. Alors que le premier fédéral du PS, Luc Carvounas, appelle à l’Union de la gauche au lendemain d’un scrutin où la majorité sortante a rencontré des difficultés pour conserver sa majorité, le Parti de Gauche ne semble pas avoir entendu l’appel du maire d’Alfortville. A croire qu’il ne se serait rien passé les 22 et 29 mars. M. Carvounas expliquait, dans un communiqué diffusé lundi dernier, que « les électeurs du Val-de-Marne nous ont, par leurs votes, envoyé un message. Il n’y a pas deux gauches. Mais bel et bien une seule gauche : celle qui est unie et rassemblée. Seul le rassemblement peut faire obstacle à la poussée de la droite et de l’extrême droite. J’appelle tous les partis de la majorité départementale ainsi que le PRG à se retrouver et à préparer ensemble la campagne régionale. »

Mais il semble que le Parti de Gauche n’interprète pas les résultats des 22 et 29 mars comme un exploit que la gauche val-de-marnaise ait pu passer entre les gouttes d’une tempête nationale. Selon Delphine Fenasse et Sébastien Baudouin, cosecrétaires du Parti de Gauche 94, « il reste en France une gauche qui est encore capable de battre la droite et de faire front face au Front National. Elle est dans le Val-de-Marne. » Ils ajoutent que le FdG « sort aussi renforcé au sein de cette majorité » (les communistes gagnent 1 siège, NDLR). Ils précisent : « les leçons de cette élection ouvrent, dès à présent, un nouvel horizon pour tous ceux qui s’oppose à la politique du gouvernement. »

Est-ce dire qu’il faut être plus intransigeant avec les socialistes (qui perdent 2 sièges) et les Verts qui n’en n’ont plus qu’un seul. ? Secrétaire national du Parti de gauche, François Cocq éclaire la position de sa formation vis-à-vis du PS. Le maire-adjoint de Champigny-sur-Marne estime dans un communiqué que « c’est par la mise à distance du PS que le Front de Gauche a su conserver le département, alors même le parti solférinien subit dans le département comme ailleurs, un échec retentissant. Mais que diable irons-nous donc faire dans cette galère ? » M. Cocq indique que c’est la politique du Premier ministre Manuel Valls qui a été « désavouée » dans les urnes. Aussi, c’est « grâce à son autonomie par rapport au PS au premier tour » que le Front de Gauche « a pu conserver le département face aux assauts de la droite et renouveler 18 conseillers départementaux. Le PS porte lui, la perte de ses deux cantons et perd plus de 20 % de ses conseillers départementaux (de 9 à 7). » Par ailleurs, M. Cocq affirme que M. Carvounas n’est pas en mesure de « donner des leçons d’unité ». Il rappelle que les listes du Front de Gauche ont fait face, dans le Val-de-Marne, à ses listes socialistes dans 22 cantons sur 25. M. Cocq estime précisément que « là où l’union dès le premier tour avait conduit à la perte d’un bastion communiste historique comme Villejuif il y a un an, là où l’union autour du PS a conduit à la perte de l’Essonne, la confrontation dans les urnes avec le PS a permis, lors de ces départementales dans le Val-de-Marne, un e démarcation qui a évité au Front de Gauche de se faire aspirer par le tourbillon solférinien. » M. Cocq souligne enfin que le rassemblement a pu se faire à gauche au second tour dans la mesure où « la centralité du PS avait été invalidée dès le premier tour » et où les électeurs savaient que leur vote permettait de donner une majorité Front de Gauche pour la majorité à venir. » Au total, conclut M. Cocq, « le PS ne peut plus agréger par lui-même. Tout juste peut-il se faire réceptacle de la volonté de voir la gauche radicale offrir une alternative à l’alternance des partis du système. » Il semble donc que l’union, à gauche, dans le Val-de-Marne, aura bien des difficultés à se faire, tant les désaccords sont graves. La droite sera-t-elle unitaire pour la gauche ?

HG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s