Retour sur le Conseil municipal du 3 juin 2015

HDV ChampLa fin de l’année scolaire approche et les conseils municipaux se succèdent pour régler les affaires publiques avant la période estivale qui voit logiquement un ralentissement de l’activité des services. Ainsi, après avoir enchaîné dès le 24 juin avec une nouvelle séance, Monsieur le maire a annoncé la tenue le 1er juillet d’un conseil municipal extraordinaire afin de signer le contrat de ville. Nous aurons l’occasion d’y revenir mais nous vous invitons dès à présent à réserver votre soirée pour être présent lors de cet échange.

Pour ce qui est du conseil du 3 juin, ce retour sera plus bref que les précédents à l’image de cette séance qui comptait (seulement) 13 délibérations et 2 vœux. Il faudra toutefois noter la grotesque sortie des élu-e-s du PS à l’occasion du vote du vœu sur les retards annoncés du Grand Paris Express.

Enfin, le désormais traditionnel observatoire local de l’action municipale du FN sera lui-même réduit à sa portion congrue tant la présence du FN a été une fois encore insignifiante.

Modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU)

Dans les prochains mois, les campinoises et les campinois seront amenés à s’exprimer sur l’élaboration d’un nouveau PLU. Celui-ci est rendu nécessaire par l’arrivée de deux gares du métro sur notre territoire et nous nous devons donc de refondre l’existant pour adapter Champigny à cette réalité et pour permettre à notre ville de s’inscrire dans cette modernité.

Pour autant, il était nécessaire d’avancer sans attendre sur des projets qui ont besoin d’être lancés. C’est le cas notamment du projet d’Union Jaurès le long de la RD4 face au cinéma ou encore de la Boulonnerie face au cimetière. C’était tout l’objet de cette information au conseil municipal (donc sans vote) sur cinq modifications du PLU.

A noter les désaccords de M. Jeanne, figure de proue de l’opposition, avec cette apostrophe à l’égard de la majorité qui a laissé chacun-e sans voix : « Ce n’est pas parce que vous faites les bons choix qu’on est obligés d’être d’accord ». Un ange passe…

Commission extra-municipale des antennes de téléphonie mobile     

antenne relais 

Il s’agissait de mettre en place une commission extra-municipale des antennes de téléphonie mobile et de protection contre les risques liés aux émissions diverses. La mise en place d’une telle commission extra-municipale est incontestablement un progrès. Y seront représentés les élu-e-s dans la diversité des appartenances politiques mais aussi des représentants des opérateurs de téléphonie mobile, des habitants représentant les Conseils de quartier et des représentants des services municipaux.

Yves Fuchs et François Cocq sont intervenus dans le débat de manière convergente pour regretter l’absence des associations intervenant sur le sujet car elles peuvent tout autant que les représentants des opérateurs être considérées comme  des personnalités qualifiées. C’est là l’une des formes nécessaires du contrôle citoyen. Les deux élus ont demandé à ce que des formes soient trouvées pour les associer à ces travaux.

Christophe Gaigne sera titulaire au sein de cette commission et François Cocq sera son suppléant.

Emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique

fiphfpIl s’agissait avec la délibération n°6 de régler la contribution financière de Champigny au Fond pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), comme tous les établissements publics et privés qui n’atteignent pas le seuil de 6% de travailleurs handicapés.

Mme Nguyen Dinh est intervenue au nom de l’opposition pour dénoncer la politique municipale en la matière. Mal lui en a pris puisque les chiffres parlent d’eux-mêmes : ce taux d’emploi de personnes handicapées était de pour la municipalité 5,12 % en 2013, 5,57 % en 2014 (cas traité par cette délibération) mais est désormais passé à 6,03% en 2015 soit au-dessus du plafond, ce qui ramènera donc cette contribution à 0 dès l’an prochain On constate là les progrès effectués et, s’il ne faut pas s’enorgueillir de ce qui est normal, il faut cependant constater que bien des villes ne peuvent pas en dire autant.

Taxe locale sur la publicité extérieure

La discussion sur le taux de cette taxe qui porte sur les enseignes des commerces de la ville a été l’occasion pour Jeannick Le Lagadec de rappeler qu’au-delà des enseignes des commerçants, pour lesquelles un point d’équilibre doit être trouvé entre leur nécessaire visibilité et l’envahissement visuel de l’espace public, c’est plus largement la question de la place de la publicité qui devra bien être posée à un moment ou à un autre.

pub

Productivisme et consumérisme font bon ménage et la publicité est là pour les servir. La lutte contre les uns est donc indissociable de la lutte contre les autres et des mesures pourraient être prises à l’échelle de notre ville pour aller en ce sens.

Vœu pour la signature immédiate du Contrat de Développement territorial (CDT) des Boucles de la Marne

Ce vœu, présenté par la majorité municipale, visait à demander à l’Etat et à son représentant de signer comme il s’y était engagé le CDT des Boucles de la Marne (voir compte-rendu du conseil du mois de mai 2015 pour plus de détails). En effet, le Préfet a différé sa signature arguant que celle-ci « doit être mise en perspective dans le nouveau cadre institutionnel afin de favoriser les différentes démarches en cours ». Pourtant, toutes les propositions de l’Etat pour ce CDT placent Bry, Villiers et Champigny dans les mêmes territoires. L’argument n’est donc pas recevable. Au contraire, alors que se précisent les menaces de reprise en main centralisatrice par l’Etat, il est urgent de pointer la nécessité de signer rapidement ce CDT.

La droite, en désaccord sur le fond avec ce CDT bien qu’il ait été conçu en partenariat avec des villes de son bord politique, a voté contre ce vœu, abandonnant ainsi le terrain à l’Etat. Où quand le sens des responsabilités passe après les positions politiciennes…

Vœu pour le respect des délais de réalisation des projets de transport

On apprenait fin mai dans la presse que le métro du Grand Paris express aurait selon la société du Grand Paris deux ans de retard pour la ligne 15 (rouge) qui concerne Champigny et la boucle sud. Et que dire pour les autres lignes…

SGP 4

Les groupes Gauche Citoyenne-EELV, Parti de Gauche et Communistes, Ensemble et partenaires ont donc proposé un vœu pour exprimer leur inquiétude sur ce  nouveau calendrier et pour demander à la Société du Grand Paris de mettre les moyens nécessaires afin de tenir les délais initialement annoncés.

Ce n’est pas là un détail car par exemple l’équipe d’ingénieurs qui travaille sur la ligne rouge comprend 120 ingénieurs. Or cette équipe vient de se voir confier également les études pour la ligne orange. Cela fait certes sens puisqu’il y une interconnexion entre ces deux lignes (à Champigny justement) mais cela ne peut se faire à effectif constants comme c’est le cas…sauf à accuser à l’arrivée du retard. Ainsi, selon les organisations syndicales, ces effectifs devraient passer à 210 ou 220 ingénieurs.

Nul n’est n’ont plus dupe de la manœuvre financière qui se joue entre l’Etat et la région. Ainsi, tous les ans, c’est une taxe spéciale d’équipement qui prélève 550 millions d’euros pour le futur métro. Or si celle-ci n’est pas dépensé, et elle ne peut l’être si les travaux n’avancent pas, cette somme revient dans les poches de Bercy qui se vantera de pouvoir réduire la sempiternelle dette prétexte à tous les renoncements.

Surtout, le métro est attendu avec impatience et plus encore nécessité par les campinoises et les campinois. Les habitants ne devraient donc pas avoir à supporter ce nouveau retard.

Le groupe PS n’avait pas souhaité déposer le vœu avec les autres groupes de la majorité. C’est incompréhensible mais c’est son droit. La droite a quant à elle souhaitait s’associer à ce vœu ce qui est bien le  moins. Coincé dans leurs chicaneries politiciennes, les élu-e-s PS se sont vus contraints en séance de demander…une suspension de séance pour revoir leur positionnement. La queue entre les jambes, ils sont revenus dire que finalement ils voteraient ce vœu.  Cette pantomime fut grotesque et ne grandit pas le spectacle de la vie politique sauf à la considérer comme le font certains élu-e-s comme un théâtre d’ombres…

Observatoire local de l’action municipale du FN 

Le Front national est passé dans ce Conseil municipal comme un fantôme. L’un de ses élus était une nouvelle fois absent. Quant à l’autre visage frontiste, elle a fait ce qu’elle fait de conseil en conseil : s’abstenir. Ainsi au FN, on n’a ni idée ni avis, alors on s’abstient, là sur une ordonnance d’expropriation, ailleurs sur les tarifs des manifestations artistiques et culturelles, plus loin sur le vœu sur le CDT… Bref au bal des inutiles, le FN reste le roi de la piste.

******************

Ce retour désormais régulier sur le conseil municipal s’inscrit tout à la fois dans une démarche d’information des Campinoises et des Campinois sur les délibérations débattues publiquement par l’assemblée municipale, mais aussi dans un retour sur leur action de la part des élu-e-s du Parti de Gauche suite au mandat qui leur a été confié par le peuple.

 —————

Le prochain conseil se tiendra le mercredi 24 juin, à 20h30, salle du Conseil municipal (Hôtel de Ville). La séance est publique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s