Paris Est Marne et Bois déjà en eaux troubles

Cambon eauFait du Prince, la deuxième séance du territoire Paris Est Marne et Bois a vu l’annonce  des délégations aux 12 hommes maires et vice-présidents.

L’attribution de la délégation « eau »à Christian Cambon est une provocation. On se souvient qu’il y a tout juste un an, le sénateur Cambon avait déposé un amendement visant à contourner la loi Brottes et à  autoriser les coupures d’eau pour les plus démunis. Le Parti de Gauche s’était alors mobilisé pour crier un grand NON à cet amendement, qui n’a finalement pas été adopté.

Alors même que la compétence « eau » est désormais du ressort des territoires et que Paris Est Marne et Bois devra dans les prochains mois se prononcer sur son mode de gestion, confier cette délégation au sénateur-maire-conseiller métropolitain-vice président du territoire Cambon qui est par ailleurs 1er vice président du Sedif est une manière insidieuse de contourner le nécessaire débat citoyen qui devrait avoir lieu sur ces questions pour le trancher en amont.

Face à cette collusion d’intérêts et cet entre-soi qui se met en place dès l’installation de ce nouveau territoire, le Parti de Gauche se tient d’ores et déjà prêt à mener cette bataille du retour de l’eau en gestion publique.

François Cocq et Delphine Fenasse, conseillers territoriaux au territoire Paris Est Marne et Bois

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s