Polangis : débat identitaire local

f cocq 2Tribune publiée dans le numéro de novembre 2016 du magazine municipal Champigny notre ville

Depuis plusieurs mois, une association démarche des habitant-e-s pour revendiquer la partition de notre commune et le rattachement de la partie campinoise du quartier Polangis à Joinville-le-Pont. L’enquête publique lancée au début de ce mois mérite que les non-dits soient exprimés, afin que chacun-e se fasse une opinion.

Certains voudraient accréditer l’idée que ses habitants se tournent « naturellement » vers Joinville pour l’organisation de la vie sociale. « La Fourchette », à Champigny, est pourtant un espace économique dynamique avec ses établissements de restauration, de commerce de bouche, son supermarché de proximité et même son enseigne d’électro-ménager. Son statut d’entrée de ville vers le futur Métro ne peut que conforter cette tendance.

Le problème serait alors scolaire, les écoles maternelle et élémentaire de Joinville étant plus près. Certes. C’est d’ailleurs pourquoi Champigny et Joinville sont liées par une convention qui assure le traitement favorable des demandes de dérogation pour les élèves campinois du quartier. Et au nom de l’égalité, la Ville prend en charge la différence de prix entre la cantine joinvillaise (plus chère) et le prix qu’ils auraient payé si leurs enfants étaient scolarisés à Champigny. Quant au collège, le changement de ville n’y changerait rien, la sectorisation dépendant du Département.

La vérité est moins glorieuse : à mots couverts, beaucoup plaident pour un « exil » patrimonial spéculatif, imaginant égoïstement que leur bien immobilier estampillé « Joinville » ferait la culbute. Quand le logement est perçu non comme un lieu de vie mais comme un objet lucratif, le lien social  est coupé par des ciseaux d’argent ! Une telle scission serait un non-sens alors que les deux communes se retrouvent dans l’EPT Paris-Est Marne-et-Bois qui a récupéré des compétences importantes comme l’assainissement. Surtout, poser ainsi la question de l’identité est malsain. A l’heure où l’individualisme et le communautarisme se fondent dans le rejet de l’autre, certains attisent les mêmes mauvais esprits au niveau local. C’est une faute morale.

Champigny ne se saucissonne pas en morceaux, ses habitants ne sont pas à vendre « à la découpe » et quelques-uns ne peuvent prétendre défaire le collectif humain qui lie les Campinois-es. Les élu-e-s du Parti de Gauche s’expriment clairement contre cette scission.

Publicités

Une réflexion sur “Polangis : débat identitaire local

  1. La Fourchette de Champigny a des commerces?????
    Il n’y a qu’une boucherie et qu’une boulangerie !
    Avenue De Gaulle, la boucherie Delaunay a fermé en Juin 2016.
    A la Fourchette il n’y a que des kébabs, pizzérias et un tacos.

    Le Franprix est peu propre (à comparer au Franprix près de la place Verdun, il a la classe lui).

    Les transports en communs sont inexistants :
    – ligne 106 : baisse de l’offre au profit des 108/110 (orchestrée par la Mairie en Sept 2015).
    – lignes 108/110, arrêts mal situés et en bordure de route
    Et l’arrêt de la Fourchette vers Joinville est un non-sens envers les usagers : obliger le bus à effectuer un décrocher le long du resto chinois, pour ensuite se taper 2 feux routiers au rouge, superbe idée !

    Les habitants de Polangis n’ont aucun service Municipal, pas de mairie annexe.
    Le parc du Tremblay n’ a pas d’accès depuis Polangis, alors que c’est possible d’en créer plusieurs, avec parkings.
    Pas de bureaux, pourtant la mairie a acheté un immeuble qui pourri dans son coin.
    Pas de parking.
    Rues sales, les cantonniers passent très peu souvent.
    D’énormes travaux de voiries sont en attente (mise au tout à l’égout, travaux de la RD3 concernant l’assainissement des eaux car aujourd’hui si on tire tous la chasse d’eau en même temps ça déborde et ça remonte dans les immeubles).

    Peu de médecins.
    Pas d’écoles.
    Pas de parkings vélos.
    Trottoirs défoncés.
    Stationnement anarchique.
    Peu de passages piétons.
    Pas de panneaux municipaux.

    Vous affirmez que le tarif de Joinville pour la restauration scolaire est plus cher, à Champigny le tarif est de 6.25€, pouvez-vous indiquer le tarif de Joinville?

    Polangis, quartier Pavillonnaire, d’ailleurs durant les « dialoguez avec VOS Elus », aucune rencontre citoyenne n’a été organisée dans ce quartier….

    La Mairie doit reconnaître qu’elle ne traite pas de la même manière les propriétaires que les locataires HLM.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s