Jacques J.P. Martin s’assoit sur la démocratie pour s’en mettre plein les fouilles

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeLors du Conseil de territoire Paris Est Marne et Bois du 29 mars 2016, un vif échange avait eu lieu à propos de l’attribution des indemnités aux élu-e-s et notamment au président et aux vice-présidents. Pour mémoire, le Président multi cumulard Jacques J.P. Martin s’était alloué une indemnité de 3421€ quand les vice-présidents recevaient chacun une indemnité de 1064€. Lire la suite

Publicités

Territoire Paris Est Marne et Bois : indemnités et petits arrangements entre amis

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeOn se souvient que lors de la séance d’installation en janvier 2016 de l’EPT-10 « Paris Est Marne et Bois » une poignée de cleptomanes de la démocratie s’était répartie toutes les présidences et vice-présidence de l’exécutif. Bilan : 13 maires, 13 hommes, 13 cumulards multi-récidivistes. On a aujourd’hui la confirmation qu’il s’agissait bien d’une stratégie délibérée pour confisquer la vie démocratique et refuser de l’ouvrir à l’un-e ou l’autre des 77 autres conseiller-e-s. Lire la suite

La politique ne saurait faire disparaitre le politique derrière la technocratie

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeIntervention de François Cocq et Delphine Fenasse lors de la séance d’installation de l’EPT 10 le 15 janvier 2016

Mesdames, Messieurs,

Siéger au sein de cet EPT est aujourd’hui un devoir de représentation qui s’impose à nous au regard de l’évolution institutionnelle imposée par le Chef de l’Etat et son Premier Ministre, mais aussi du mandat que nous avons sollicité en 2014 auprès de nos concitoyens dans nos différentes villes.

C’est en effet dans le cadre communal que s’est exprimée la souveraineté populaire. C’est d’elle que nous tenons notre seule légitimité et celle-ci est directement reliée aux orientations et engagements sur la base desquels nous nous sommes présentés devant les électrices et les électeurs.

Dire cela, c’est déjà interroger la question de la légitimité qui est la nôtre en tant que conseillers territoriaux. Celle-ci découle aujourd’hui d’un scrutin indirect au sein de nos différentes assemblées. Mais elle est aussi le fruit d’une construction artificielle, cet EPT 10, qui n’est pas un EPCI institué sur la base de regroupements volontaires ou de projets comme pouvaient l’être ceux nés après les lois de 1992 ou 1999, mais bien le résultat d’un acte d’autorité. Lire la suite

Irréductibles

f cocq 2Il s’agit de la tribune publiée dans le magazine Champigny notre ville du mois de janvier 2016

La droite a remporté les élections régionales de décembre dernier. Dont acte. Notre ville se retrouve donc noyée au sein d’un établissement public de territoire (l’EPT 10) de plus de 500.000 habitants au sein duquel la droite est ultra majoritaire (11 villes sur 13). Celui-ci est partie intégrante de la métropole du Grand Paris elle aussi présidée par la droite. La région ferme la boucle. Lire la suite

Retour sur le Conseil municipal du 14 décembre 2015

HDV ChampLa fin de l’année scolaire approche et avec elle l’échéance du 1er janvier 2016 qui verra la mise en place des Etablissements publics de territoire (EPT) qui vont soustraire une part importante de souveraineté aux communes et à leurs habitants. Pour faire face à cette situation qui se traduit notamment par de nombreux transferts de compétences, il convenait d’adopter cette année le budget plus tôt que les autres années et donc avant même la fin de l’exercice 2015. Ce vote du budget était l’un des points centraux du conseil municipal du 16 décembre. Par ailleurs, il convenait d’élire parmi les conseillers municipaux celles et ceux qui siègeront dès janvier au sein de cet EPT. Au programme aussi, le traditionnel rapport d’activité du SEDIF qui organise la marchandisation de l’eau notre bien commun. Mais aussi la reproduction d’us et coutumes d’un autre âge avec l’allocation d’indemnités au trésorier payeur. Enfin, le FN s’est une fois encore distingué par ses positions rétrogrades et réactionnaires : à retrouver dans le désormais traditionnel observatoire local de l’action municipale du FN. Lire la suite