Les cleptomanes pris la main dans le sac

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeLe 29 mars, se tenait à Champigny le Conseil de l’EPT-10 « Paris-Est Marne-et-Bois ». Les pratiques de verrouillage démocratique ont encore été légion, même si l’exécutif a dû plusieurs fois reculer devant la fronde des conseillers territoriaux. L’exécutif autoproclamé a notamment dû battre en retrait sur ses indemnités : report au 1er juillet, sans rétroactivité, des indemnités du président et des vice-présidents de l’EPT-10 et remise à plat de la répartition de l’enveloppe alors que la poignée de prétendus « grands élus » voulait se gaver. Lire la suite

Publicités