Verrouillage démocratique et provocation au territoire Paris Est Marne et Bois

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeLe président du Territoire Paris Est Marne et Bois vient d’informer les conseillers territoriaux de l’annulation du conseil qui devait se tenir lundi 14 mars et de son report au 29 mars, les dossiers n’ayant pas été transmis dans les délais impartis. Lire la suite

Publicités

La politique ne saurait faire disparaitre le politique derrière la technocratie

CYxq_FVWsAEpuVz.jpg largeIntervention de François Cocq et Delphine Fenasse lors de la séance d’installation de l’EPT 10 le 15 janvier 2016

Mesdames, Messieurs,

Siéger au sein de cet EPT est aujourd’hui un devoir de représentation qui s’impose à nous au regard de l’évolution institutionnelle imposée par le Chef de l’Etat et son Premier Ministre, mais aussi du mandat que nous avons sollicité en 2014 auprès de nos concitoyens dans nos différentes villes.

C’est en effet dans le cadre communal que s’est exprimée la souveraineté populaire. C’est d’elle que nous tenons notre seule légitimité et celle-ci est directement reliée aux orientations et engagements sur la base desquels nous nous sommes présentés devant les électrices et les électeurs.

Dire cela, c’est déjà interroger la question de la légitimité qui est la nôtre en tant que conseillers territoriaux. Celle-ci découle aujourd’hui d’un scrutin indirect au sein de nos différentes assemblées. Mais elle est aussi le fruit d’une construction artificielle, cet EPT 10, qui n’est pas un EPCI institué sur la base de regroupements volontaires ou de projets comme pouvaient l’être ceux nés après les lois de 1992 ou 1999, mais bien le résultat d’un acte d’autorité. Lire la suite